Le jargon des brocanteurs

By | 15 avril 2019

Comme dans tout milieu, les brocanteurs emploient un jargon qui leur est bien familier. Retrouvez quelques expressions et leur signification pour décoder leur langage.

Comme un pro de la chine, vous pourrez employer leur vocabulaire.

1°) Au cul du camion :

Cette expression peut paraître au premier abord un peu crue mais elle revêt une importance cruciale pour toute personne qui souhaite acheter et peut-être trouver un petit trésor. Ce terme signifie que vous devez vous retrouver de bonne heure près de l’exposant au moment où il déballe sa marchandise.

2°) Banane :

C’est une marchandise qui est invendable que le vendeur souhaite se débarrasser.

3°) Came chaude :

C’est de la marchandise volée.

4°) Came franche :

Ce sont des objets directement sortis d’un particulier qui n’ont jamais été vus par des professionnels.

5°) Cironné :

C’est un meuble qui est vermoulu, infesté de vers.

6°) Coupure :

C’est une erreur de prix commise par l’exposant qui ne connaît pas bien la valeur de la marchandise qu’il vend. Le prix demandé est plus bas que sa valeur réelle. L’acheteur à coup sûr fait une bonne affaire. C’est peut-être un mouton à cinq pattes.

7°) Dans son jus :

L’objet est dans son état actuel. Il n’a pas eu de remise en état. Il peut y avoir des réparations à faire…

8°) Dérouille :

C’est la première vente qui est réalisée de la journée.

9°) Drouille :

C’est une marchandise qui est sans intêret, de basse qualité.

10°) Grande came :

C’est un objet de très grande qualité.

11°) Il en faut combien ?

C’est une expression utilisée par les brocanteurs pour s’informer sur le prix d’un objet.

12°) Pompe :

C’est un faux tout simplement.

13°) Se faire emplâtrer :

Vous l’aurez tout de suite compris : vous vous êtes fait avoir. Au lieu de payer le juste prix, vous l’avez payé plus cher.

14°) Un mouton à cinq pattes :

C’est un objet exceptionnel !